Archives du mot-clé conférence

Focus 2 : « Vers de nouvelles formes éditoriales pour plus de transparence ? 


Le deuxième focus (14:00 à 14:30) « Vers de nouvelles formes éditoriales pour plus de transparence ? »« La data-visualisation au service de la communication publique » fut l’occasion de voir le point de vue d’un acteur public, Xavier Crouan, du Conseil Régional d’Île-de-France.

Xavier Crouan, du Conseil régional d’Île-de-France, commença son intervention par rappeler que la visualisation est utilisé depuis longtemps. A titre d’exemple, il cita Snow et sa cartographie des fontaines de Londres en 1854. Celui-ci prouva par là même le rapport qu’il y avait entre le choléra et la consommation d’eau.

Toutefois, l’utilisation de la visualisation pour les élus et décideurs est différent du grand public. En effet les élus ont deux obligations, avoir une vision stratégique et un devoir de transparence à l’égard du public. Mais ce devoir de transparence demeure secondaire s’il ne permet pas de mettre en œuvre l’adhésion de la population à la vision stratégique des élus. Il faut donner du sens et valoriser les données pour construire cette vision politique et stratégique.

La data-visualisation va dans ce sens, en s’accompagnant de l’explosion du nombre de données (Big data) et de l’ouverture des données (Open data). Toutefois, la complexité des problématiques perturbe aussi les organisations des collectivités que le grand public. C’est pourquoi l’approche grand public de la data-visualisation jusqu’ici a été un échec, elle est restée incomprise et mal expliquée.

Le manque de recul que nous avons sur ces mouvements est peut-être aussi dû à leur utilisation. En tirer des conclusions maintenant serait donc trop précoce.

Il ne faut pas oublier que ces mouvements trouvent des applications depuis trois ans aux USA, dix-huit mois au niveau local et 6 mois au niveau national, les initiatives éparses relèvent encore de l’appropriation.

C’est pourquoi, au sein des départements communications, des journalistes territoriaux ayant une forte dimension éditoriale et une capacité d’écriture ont cette mission. Ces nouvelles technologies exigent une nouvelle forme d’écriture, qui tient compte des technologies. Elles nécessitent de nouvelles compétences et de nouvelles fonctions. C’est un enjeu majeur pour les services de communication qui ont ici l’opportunité de valoriser le savoir interne.

Les services de communication sont au cœur de la donnée et de l’information. C’est à eux d’être porteur d’innovation, de bousculer les élus et de leur donner la possibilité de mieux faire partager leur vision stratégique auprès de la population.