Archives du mot-clé Google

La recherche est désormais partout


Le 19 juillet 2011, au Promenade Lounge, rue du Louvres, sous la direction de David Grevelle, Président de l’Agence 1ère Position, c’est tenu un petit déjeuner intitulé la « Guerre des boutons » . Destiné aux Responsables Marketing et Communication, Chefs d’Entreprise soucieux de leur visibilité sur le web.

Cette présentation s’intéressait aux enjeux liés aux moteurs de recherche, au référencement et aux bouleversements introduits par les réseaux sociaux (Facebook) et l’instantanéité (Twitter).

Un constat :

Google est devenu un moteur de recherche universel (surtout en France). Actualités, Images, Vidéos, Plans, Livres, Blogs, Réseaux sociaux, Forums. Tous les formats font aujourd’hui l’objet d’un référencement.

Cependant Google n’est plus tout seul. Depuis six moix, celui-ci accuse une baisse au profit d’autres acteurs comme Bing et Yahoo. Cette baisse d’audience depuis septembre 2010 tourne autour de 5,46%. De nouveaux entrants, comme Facebook et twitter concurrencent les moteurs traditionnels. D’après l’étude PEW Internet de Mai 2011 sur 25 sites d’actualités aux US :

  • Facebook représente 8% du trafic de The Huffington Post

  • twitter représente 3,83% de LA Time et 1,21% du New York Times

  • Google reste la 1ère source de trafic d’un site avec 30%.

Facebook se démarque cependant par son approche « sociale » de la recherche en favorise les principes de sérendipité et de curation. C’est un écosystème avec très peu de lien sortant.

Twitter est un moteur de recherche instantanée, de signaux sociaux : Evénements et activités sociales, Actualités, veille, buzz, images et vidéos, C’est un thermomètre de l’actualité auprès d’une population particulière technophile, geek. Mais qui peu à peu devient plus populaire grâce aux smartphone.

Plus que des concurrents ces deux approches sont pour le moment complémentaires pour l’internaute.

Le SEO a besoin de contenus et de liens. Le SMO diffuse des contenus et génère des liens (nofollow*). Il s’agit alors de socialiser ses contenus, pour s’engager dans les conversations et développer son pouvoir de maillage sur la toile. Si les deux approches différent diamétralement, en pratique elle se complètent et de nombreuses interactations

mais qui cache un combat de titans :

La conquête des internautes, de leurs données privées et de leurs comportements, sont les nerfs de la guerre entre les principaux acteurs du net. Si Google a pendant un temps ignoré ces signaux et laissés à ses concurrents un temps d’avance. Dès 2010 celui-ci s’est engagé sur la reconquête des technologies et des internautes.
Matt Cuttsen , déclare la nouvelle stratégie de Google à Paris le 26 mai 2010 :«Google positionne mieux les sites populaires, les sites de confiance et les sites ayant une bonne réputation» . Conséquence,  Google intégre un nouveau critère : Les signaux sociaux.

En Décembre 2010 : «Google tient compte dans son algorithme des signaux sociaux envoyés par Facebook et Twitter». Le signal est donc confirmé.

Chaque minute sur Facebook : 1 million de liens Internet partagés par 2,7 millions de personnes impactent désormais les résultats affichés.

La réputation devient un nouvel enjeu, un objet de mesure que les entreprises cherchent à formuler par le biais des Social Graph (outils qui analysent les relations entre les personnes et les objets). Et les influenceurs un nouvel el dorado.

Si le consommateur devient un consom’acteur, Et qu’il acquiert un certain pouvoir en face des marques en entrant dans la relation, devenant un prescripteur. Ce pouvoir n’est en fait acquis que par une minorité de consommateurs qui s’expriment en prenant la parole sur des forums ou des blogs, dans des commentaires construits et argumentés. Les boutons Facebook, Retweet et Google+1, moins engageants sont plus accessibles pour l’internaute moyen.

Un message à diffuser largement

A la question : Peut-on savoir qui a consulté son profil/page FB ? La réponse de Davie Grevelle a été directe : NON, Facebook c’est toujours positionner pour refuser de divulguer ce type information.

Conclusion :

Des trois outils présentés, Google+1 semble le plus intéressant à tester, malgré les echecs de Google Wave en 2009 et Google Buzz 2010. Il semble que l’entreprise ait retenu des leçons. FaceBook de son côté avec son partenariat Twitter poursuit sa politique. Un nettoyage complet de son système de paramétrage serait des plus opportun. Twitter de son côté en laissant une grande marge de manœuvre à des sociétés tiers pour développer des outils a pris un méchant coup de vieux dans son interface.

Google+1, application tueuse de l’année 2011 ?

Peut-être, peut être pas. Avec dix millions d’inscrits en 15 jours. Cela semble être un bon début  :

 1 -Google+ est conçu comme une extension des services Google, qui devrait progressivement les inclure pour favoriser l’interactivité entre les différents services,

2 -Google+ apporte une solution à l’inconvénient majeur de Facebook : le manque d’étanchéité entre les sphères privées et professionnelles,

3 -Pas de limitation sur le nombre de caractères comme sur Facebook (420) ou twitter (140) et possibilité de mettre en forme ses contenus,

4 -Des fonctionnalités innovantes, disruptives, sans applications parasites,

5 -Google a intégré dans son ADN le fait d’envoyer du trafic vers les sites du web, en dehors de son écosystème, à l’inverse de Facebook qui veut re-créer son internet,

6 -Les liens sont en dofollow et les signaux sociaux +1 devraient compter comme un critère pour le référencement dans les différents services Google,

On notera cependant un grand absent : le bouton « J’aime pas ».

Quelques conseils pour gagner en popularité

Des fondamentaux pour gagner en liens et en réputation ont été rappelés :

1 -Proposer du contenu original, en avant-première, des scoops

2 -Proposer des articles de fonds, d’analyses et de prospectives

3 -Coller à un sujet d’actualité, détecter les sujets à buzz

4 -Proposer des sujets polémiques, débats, humours, coups de gueule

5 -Proposer des jeux concours, sondages, etc.

6 -Proposer des listes et des classements (Les 10 conseils pour…)

7 -Participer à des conférences et en parler!

8 -Proposer des services et outils utiles (Tutoriaux, Widgets)

9 -Proposer des vidéos, photos, présentations (PDF, PowerPoint)

10 -Proposer des articles à des bloggeurs influents, avec des liens 😉

Optimiser ses messages sur les réseaux sociaux :

1.Des statuts ou tweets accrocheurs, chaque mot compte

2.Sur twitter, des messages en moins de 100 caractères pour être retweetés plusieurs fois

3.Présence de mots clés près du lien, n’abusez pas des #hashtag

4.Liens raccourcis (mais en 301)

5.Diffuser ses flux rss sur Twitter et Facebook (avec parcimonie)

6.Trackerses urls pour suivre leur activité

7.Utiliser des outils d’analyse des liens et de leur diffusion pour mesurer les retours

Publicités