Archives du mot-clé Visualisation

EVENEMENT 1 : Conférence «  La data-visualisation aujourd’hui et demain » .


VENDREDI 22 JUIN 2012, de 9h30 à 19h00, dans l’amphithéâtre Pasquier du Campus des Cordeliers s’est tenu une conférence organisée par « La Fonderie » qui avait pour thème « La data-visualisation aujourd’hui et demain »

La conférence « La data-visualisation aujourd’hui et demain », organisée à l’occasion d’Expoviz, a pour ambition de dresser un panorama des pratiques, établies ou seulement émergentes, qui s’appuient sur la visualisation de données, d’interroger ces pratiques et de les mettre en perspective afin de dégager les enjeux qu’elles révèlent pour aujourd’hui et pour demain.

Alternant focus et tables rondes, le programme d’échanges a permis de porter des éclairages différents et d’échanger sur 8 thématiques. Disponibles sur le site, la conférence est aussi disponible en audio et les questions sur Twitter (#expoviz, #dataviz).

Focus 1 : David McCandless : L’information is beautiful


L’intervention d’ouverture (10:00 à 11:00) fut réalisée par
David McCandless, auteur d’un livre bien accueilli par le grand public « Information is beautiful ». David McCandless pose le problème d’une  nouvelle esthétique de l’information  « Mobiliser notre intelligence visuelle pour faire face au déluge des données »
Conduite en anglais et français, la conférence de David McCandless évoqua la genèse de son livre et les différentes étapes qui ont étayé sa réalisation, les coulisses, son questionnement sur la notion de donnée, d’information et les différents concepts qu’il a dû revisiter.

« Une donnée enrichie par un concept et une histoire nécessite de les secouer et parfois de se noyer pour faire émerger un point de vue ».

Partant d’une feuille excel, il note les différents concepts et idées qui lui viennent à l’esprit, il dessine ensuite de nombreux croquis avant d’arriver au dessin final.


A titre d’exemple, il expose le schéma de la théorie de l’évolution, Des différentes étapes qui vont du plus simple au compliqué. Son questionnement qui exprime ce besoin de comprendre et démontre comment le croquis peut être plus ou moins proche du résultat final. De sentir qu’il s’est approprié les différents matériaux et qu’il peut ensuite en jouer sur tous les supports possibles (vidéos, papier, numérique, présentation). David McCandless estime qu’il est sur la bonne voie quand il prend plaisir à jouer avec les données et qu’il s’autorise à se donner ce plaisir.

Il ne perd pas pour autant son objectif, la compréhension de la thématique par son auditorat.

Tous les travaux n’ont cependant pas une gestation aussi facile et rapide, parfois elle peut être beaucoup plus prenante et nécessité plusieurs dizaines d’essais, comme par exemple la ligne temporelle qui nécessita plus de 39 versions et usa la collaboration de deux graphistes dont un qui lâcha en cours de route.

Plusieurs questions furent posées, dont deux qui ont retenues mon attention.

Une question sur l’interactivité et sur la nécessité d’en ajouter. Pour David McCandless, l’interactivité est nécessaire pour permettre de jouer avec les données et permettre à l’utilisateur d’avoir une expérience avec l’outil et les données.

Une question sur la transparence. David McCandless confirma que la visualisation représentait 20% de son travail, il consacrait 80% de son temps a rechercher et vérifier l’information. La visualisation permettait de faire une photographie des données, de créer une histoire et de rendre visible l’invisible. Mais qu’en aucun cas la forme ne devait prendre le pas sur le fond. Et que par déontologie et volonté de transparence, il mettait les données brutes en accès libre et que 20% des internautes consultaient ses sources.

Entretien audio avec David McCandless d’Information is Beautiful

Publicités